discussion « Le sens de la fête »,Tolédano et Nakache, 2017


Si vous avez envie d’une bonne comédie douce-amère pour rire longuement et vous préparer à affronter la grisaille de l’hiver, ce film est fait pour vous.

Ce duo de réalisateurs n’est plus à présenter depuis « Nos jours heureux » ou « Intouchable », on est toujours assuré de passer un bon moment.
Dans leur dernier long-métrage ils s’intéressent au monde de l’événementiel à travers le personnage de Max. Traiteur depuis 30 ans, Max sature devant les exigences et les fantaisies des clients, mais aussi les difficultés quotidiennes.Tiraillé entre deux femmes, Nicole la légitime, et Josiane la collègue, il doit aussi faire face à une situation financière délicate et une forte envie de tout plaquer.
Mais dans l’immédiat il doit assurer la pleine réussite du mariage de Pierre et Héléna dans un superbe château du XVII. Le récit nous propose alors de vivre l’événement depuis les coulisses, tout en ménageant des incursions jubilatoires dans la salle.
Max rejoint son équipe en début d’après midi. A lui de manager la brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs dans parler du photographe pique-assiette et de son jeune stagiaire ou de James, un DJ à l’égo surdimensionné. Difficile d’entretenir un esprit d’équipe et une solidarité aussi nécessaire que salutaire lorsque les tensions font rage et que les déconvenues et les catastrophes s’enchainent. Victime d’une véritable loi des séries, Max sent le désastre à l’horizon. Comment éviter le chaos quand on se sent si seul ?
Le spectateur ne s’ennuie pas une minute tant le rythme est trépidant. Les dialogues, écrits et jouissifs, font de cette comédie chorale un pur moment de bonheur, brillamment soutenu par un Jean Pierre Bacri au sommet de son art. Il a d’ailleurs contribué à l’écriture du scénario. Le propos se fait critique, satire de certains travers de la société et du monde du travail, sans sombrer dans la lourdeur et sans oublier les émotions. Le reste du casting est parfait.J’ai notamment beaucoup apprécié Eye Haidara dans le rôle d’Adèle, la chef de brigade. Une actrice à suivre assurément !

2 commentaires

  1. Bacri est effectivement au sommet de son art. J’ai passé un super moment et ai apprécié la profondeur du propos se cachant derrière le prétexte de la comédie. Un très bon moment de cinéma dont tu parles très bien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s