discussion Littérature étrangère , mes coups de coeur 2016 !


coupdecoeur

Quelles lectures ont-elles vraiment compté pour moi cette année ? C’est une première, tous les grands genres sont concernés. Il était difficile de faire une sélection draconienne, je me suis donc repliée sur ces lectures qui parfois vous bouleversent au plus profond de vous-mêmes.

« Manama, les mots oubliés » de Vinod Rughoonundum, grand magicien des mots. Une mention spéciale pour le design du recueil. La musique de Vinod, son souffle quasi épique et son art des mots-images me laissent un souvenir impérissable.

« Incendies » de Wajdi Mouawad parce que rarement un texte de théâtre m’a autant chavirée, parce que Mouawad explore vraiment de nouveaux territoires dramatiques.

« Désorientale » de Négar Djavadi pour ce voyage en Iran entre épopée et odyssée, ce témoignage fort sur le déracinement, cette authenticité et cette langue acérée.

« Tropique de la violence » de Natacha Appanah parce que c’est un roman nécessaire, une juste et terrifiante autospie de la violence. Voila un cri poétique que les politiques feraient bien d’entendre.

6 commentaires

  1. J’ai lu Appanah (et oublié de faire un billet). Et Incendies me tente depuis des années. Je crois même l’avoir acheté, ahum…
    Désorientale finira dans ma PAL, c’est certain !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s