discussion Mes coups de coeur BD


coupdecoeur

Une bonne soixantaine d’albums lus ces derniers douze mois et la délicate mission d’établir la liste de mes dix coups de coeur de l’année 2016.

Difficile de les classer par ordre d’importance, tant ces albums diffèrent par leurs sujets et leurs attraits. Tous me semblent cependant des incontournables que je relirai volontiers.

1 – La différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez ou le pari de consacrer tout un album à l’autisme et plus précisément au syndrôme d’Asperger. Le récit, foncièrement humain, permet de mieux appréhender les réalités d’une maladie qui n’est pas contagieuse et prend des allures de plaidoyer en faveur du respect et de la tolérance.

2 – Opium de Laure Ganacher, parce qu’il s’agit d’un bel objet qui promet à son lecteur un voyage inédit dans une Chine ancienne. Je me suis délectée tant avec le graphisme, qui emprunte aux estampes et à la xylogravure, qu’avec le scénario original et bien documenté.

3 – Les Communardes T 1 de Lupano et Mazel pour son contexte et ses portraits de femmmes qui refusent de s’en laisser conter. Impossible de résister à la bouille et à la verve de la petite Victorine !

4 – Manouches de Kkrist Mirror, un album généreux et sublime consacré aux gens du voyage. Sans concession, l’auteur nous invite à une percée au coeur de cette communauté souvent stigmatisée. Si je regrette de n’avoir pas pu écouter de vive voix les histoires d’un Archange Maier, j’ai appris beaucoup à travers cette lecture humaniste.

5 – Old Pa Anderson d’Hermann et Yves H, un album peu bavard qui en dit tellement long sur la noirceur de certaines âmes ! Un scénario incroyablement bien ficelé, entre thriller et tragédie, un graphisme superbe et un bel engagement !

6 – La Favorite de Matthias Lehmann, un album nécessaire, sombre au possible, il ne laisse pas le lecteur indemne. Dans ce récit qui tient du huis-clos étouffant, les personnages sont dotés d’une épaisseur psychologique qui donne beaucoup de force à l’intrigue. A noter aussi l’originalité du graphisme !

7 – Zai Zai Zai de Fabcaro, l’une de mes préférées, une lecture particulièrement jouissive malgré un dessin un peu fade et minimaliste. A découvrir pour son intrigue loufoque, son univers totalement décalé et sa mise en abyme drôlissime.

8 – La Guerre des Lulus T 4 parce qu’Hautière et Hardoc nous offrent chaque fois un véritable bain de jouvence avec ces 5 chenapans qui traversent la Grande Guerre avec débrouillardise et espièglerie. Entre drôlerie et gravité, on ne se lasse ni de leurs bouilles ni de leurs aventures.

9 – Pereira prétend de Pierre-Henry Gomont sans doute parce que j’ai une certaine prédilection pour les albums ancrés dans l’Histoire, mais surtout parce que j’ai une tendresse particulière pour ce Pereira qui peine à trouver sa place entre passé et avenir, résignation et résistance. L’album brille par son inventivité et son dynamisme !

10 – Les brumes de Sapa de Lolita Séchan, une fort belle réussite ! Une autobiographie qui échappe à tout égotisme, une jeune femme qui accepte de rompre avec ses propres frontières et qui se révèle à elle-même au contact de l’autre. Un album généreux, sensible et fin. Un beau voyage au Vietnam aussi.

7 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s