discussion Barcelone, Park Guell


dsc04223

Parce qu’on ne se rend pas à Barcelone uniquement pour ses bodega, ses tapas et sa sangria, il convient que je fasse un détour par le « Park Guell », l’un des fleurons de la ville signé Gaudi.

dsc04173
Il se lança dans cette construction en 1900, alors que Barcelone connaissait une période extrêmement faste : population en expansion, croissance économique et élan moderniste. Tous les indicateurs étaient au vert.
Eusebi Guell, influencé par le modèle anglais, proposa alors à Gaudi de concevoir une zone résidentielle pour les familles aisées. Il mit à sa disposition un vaste terrain situé dans la Muntanya Pelada (ou Montagne Pelée). Les habitants pourraient ainsi jouir d’une vue imprenable sur la mer et la plaine environnante. La propriété comprenait à l’origine 60 parcelles triangulaires ainsi qu’un réseau élaboré de chemins, viaducs et escaliers. Seul un sixième de chaque parcelle pouvait cependant être occupée par un bâtis.

dsc04241
Si Guell se tourna vers Gaudi, c’est tout autant au nom de son admiration pour l’artiste de génie qu’en celui de leur amitié. Il y avait bien longtemps qu’ils avaient dépassé les relations imposées par le seul mécénat.

dsc04265
Si le rythme de construction alla bon train les premières années, force fut de constater la non-viabilité du projet. Le prix des parcelles demeurait trop élevé et l’absence de transports publics rendaient leur accès difficile. Guell interrompit donc les travaux et le parc fut racheté par la ville et ouvert au public.

dsc04124
Il n’en reste pas moins que le lieu semble monumental avec cette incroyable rampe en spirale, ses colonnes hélicoïdales, sa salle hypostyle et ses arbres centenaires. Le parc comporte en son sein une école municipale qui profite à souhait de la vue sur la Maison Larrard, le portique de la Lavandière, la Casa Del Guarda.

dsc04177

Ce site, inscrit au patrimoine culturel de l’humanité par l’Unesco depuis 1984, est particulièrement fréquenté. Je ne saurais trop vous conseiller de le découvrir à l’ouverture, sauf si vous êtes adeptes des selfies avec tous ces visiteurs peu scrupuleux qui n’hésitent pas à s’allonger sur les sculptures ou les mosaïques. Il sera ainsi plus agréable de déambuler Place de la Nature, de savourer les grotesques et d’apprécier les nombreux symboles et détails architecturaux qui font la marque de Gaudi.

dsc04158
Je suis fan du trencadis, cet habillage des surfaces à l’aide de fragments de céramique et de matériaux recyclés hauts en couleurs.

dsc04162

dsc04148

dsc04204

dsc04183

Ce qui m’impressionne le plus toutefois ce sont ces voûtes et ces jeux de courbes et de rondeurs.

 

dsc04187

Ces maisons me replongent dans certains livres de mon enfance et leurs demeures en guimauve et en sucettes.

dsc04312

dsc04137

dsc04209

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s