discussion Moi après mois, my November aux allures contrastées.


img_1077

Sur une idée de Moka, du blog Au milieu des livres, l’essentiel de mon mois de novembre.

Ouvrir le mois en mode bollywood/ une kurti/ une Blackhouse enluminée / Des hôtes et des convives charmants/ Des bougies / C’est Diwali / La musique inédite du groupe Panchamukam / L’Inde revisitée / Des instruments ancestraux renouvelés/ Un buffet pléthorique / Des rires et des bavardages/ C’est la fin des vacances/ Des compétences en veux-tu en voilà / le premier vrai stage de la saison/ Un été qui s’annonce très chaud même à Curepipe/ La pluie qui s’invite tout de même régulièrement, un retour fracassant et venteux du mauvais temps, c’est de saison/ Les éléments nous rappellent toujours que nous ne sommes pas les maîtres/ Une imprimante en rade qui complique la situation/ Les objets aussi nous résistent parfois / Des macarons tout fins / Délices de caramel / Surfer sur la vague du travail/ Préparer des ateliers / Les premiers chocolats /Une boîte de marrons glacés qui ne fait pas la journée/ Penser à réserver les billets d’avion/ Une collaboration fructueuse et intelligente/ Le temps des bulletins et des conseils de classe/ De vaines tentatives pour en finir avec la cigarette / Volonté où es-tu? / Une formation en cache une autre/ Et si nous nous interrogions sur le travail collaboratif des élèves Tiens, même chez les profs cela s’avère opérant !/ Un vendredi soir à Moka entre gens cultivés et intelligents certes, charmants aussi/ L’adorable Noor et son appareil photo/ Un documentaire/ Découvrir enfin le vrai visage de Kaya, sa musique et sa triste fin/ Des rencontres sur fond de musique / Difficile de s’entendre, en raison du volume/ De belles énergies/ Des ondes positives/ Entamer le tri des 40000 photos qui ralentissent un ordinateur/ Se replonger dans toutes sortes de souvenirs / Faire des coupes et des choix/ S’interroger sur les prochains du coup/ Constater aussi que le temps court / Cela ne s’arrange pas au fil des années/ Comme un sentiment d’urgence parfois/ Songer que Noel approche/ Entamer une chasse au Cadeau, celui qui tombera à pic pour chacun/ Pourquoi est-ce toujours plus facile pour les femmes ? /Quelques tensions / Les relations humaines sont définitivement complexes/ Cela vaut-il toujours la peine/ Il faudrait cultiver le lâcher prise/ Il faudra serait plus salutaire/ Des élections américaines, les nôtres à venir / Pas palpitant tout cela/ Snowden, un biopic qui dérange, qui vous rendrait presque parano/ Vite un livre-bonbon ou une bonne comédie/ Le retour des Lulus fera l’affaire/ La rencontre BD avec « Un vieil homme à la mer »/ Un régal qui compense en partie mon incapacité à lire le roman/ Des billets d’avion toujours pas réservés à 3 semaines du départ/ Dévorer le dernier Appanah/ Découvrir Slimani/ La barbarie à visage humain court décidément les livres/ Le zébu, c’est délicieux / Finir le mois en mode séminaire/ Nouveau séjour à Madagascar/ Pauvreté affligeante/Et pourtant toujours des sourires.

fullsizeoutput_6ae8

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s