discussion « Snowden », Oliver Stone, 2016


snowden
A travers ce biopic, Oliver Stone, qui se plait à nous proposer un cinéma généralement engagé qui interroge la société américaine et ses dysfonctionnements, organise une rencontre entre le public et Ed Snowden, ce lanceur d’alerte qui fit la une des journaux en 2013. Le parcours de ce héros des temps modernes est ainsi l’occasion d’un questionnement sur le fondement de nos libertés et de notre intimité. Existent-elles encore ? Ces grands mots auxquels nous voudrions nous accrocher ont-ils encore un sens ?

Autodidacte profondément patriote, Ed aspire à servir son pays en ces temps troublés par la menace du terrorisme. S’il cherche d’abord à intégrer les Forces Spéciales, force est de constater que le parcours du combattant que cela implique n’est pas son fort. Ed est avant tout un esprit fin et un génie de l’informatique. Il lui reste alors à proposer ses services tant à la CIA qu’à la NSA. Les services de sécurité et d’espionnage sauront sans doute tirer profit de ces talents de programmeurs.
Parallèlement, c’est également un jeune homme parfois timide qui aspire à construire sa vie, son espace intime avec Lindsay Mills. Ils ont en partage un certain humour, des sentiments mais aussi un certain idéalisme.
Stone alterne alors les approches intimes, privées et les moments consacrés aux expériences professionnelles d’Ed, protégées par le secret défense. Cela fait sens puisque ces confrontations jalonnent sa prise de conscience et sa décision ultime.
Inspiré de l’ouvrage de Luke Harding, le scénario joue des analepses pour nous permettre de comprendre ce qui a pu pousser ce jeune homme à outrepasser son serment, à révéler au monde entier ce qu’il devait taire au risque de provoquer un cataclysme politique planétaire. En ce sens le film est un bel hommage à l’idéalisme de cet homme et à son courage, à son sens du sacrifice aussi.
Au delà, il nous plonge dans un univers que l’on soupçonne parfois, sans en imaginer pour autant les abysses, celui de l’espionnage à grande échelle qui dépasse largement la mise sur écoute de suspects et qui nous menace tous. L’atmosphère est forcément glaçante. Certes Stone donne à son film des allures de thriller, mais il nous confronte surtout à ce qui ne demeurait que des scénarios romanesques pour beaucoup : Big Brother devient subitement d’une réalité effrayante.
Stone s’appuie sur un casting efficace : Joseph Gordon Levitt et Shailene Woodley incarnent ce jeune couple avec efficacité et nuances tandis que Rhys Ifans donne tout son sens au machiavélisme bien caché de Corbin O’Brian. La photographie d’Anthony Dod Mantle contribue en outre à la création de cette atmosphère de plus en plus étouffante. Les très gros plans traduisent bien le cas de conscience qui anime et perturbe Ed au fil de ses découvertes.

Plus que le long métrage, c’est peut-être l’histoire même de Snowden qui m’a « scotchée » et la prise de conscience de ce que s’autorisent les Etats et nos gouvernants. De ce point de vue, il me semble que la fin aurait pu être négociée différemment. Elle laisse à mon sens le spectateur sur ses doutes et interrogations. Suffit-il que les gouvernements s’excusent et promettent de ne plus agir sur le même mode pour qu’on les croit ?
Stone s’appuie sur un casting efficace : Joseph Gordon Levitt et Shailene Woodley incarnent ce jeune couple avec efficacité et nuances tandis que Rhys Ifans donne tout son sens au machiavélisme bien caché de Corbin O’Brian. La photographie d’Anthony Dod Mantle contribue en outre à la création de cette atmosphère de plus en plus étouffante. Les très gros plans traduisent bien le cas de conscience qui anime et perturbe Ed au fil de ses découvertes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s