discussion « Les carnets de Cerise, T 1 Le zoo pétrifié », Chambain et Neyret, Edit° Soleil, 2012


cerise1

Si vous aspirez à retrouver les parfums d’enfance, cette série est pour vous. Vous craquerez sans doute pour la petite bouille charmante de Cerise, une fillette d’une dizaine d’années qui brille par son ingéniosité et sa ténacité. On aime son espièglerie, sa vivacité, son sens de la débrouillardise et ses deux yeux tout ronds qui pétillent d’intelligence.

Elle vit seule avec sa mère et occupe son temps libre avec ses deux copines, Line et Erica,  que tout oppose. Simple et franche, Line cultive une âme d’artiste. Férue de photographie, elle immortalise régulièrement leurs aventures. Eternelle râleuse, Erica tempère parfois les élans aventuriers des deux autres. Ce qui les rapproche c’est leur fidélité indéfectible lorsqu’elles couvrent les petits mensonges de Cerise à sa mère. Toutes trois partagent une cabane dans les bois qui en ferait rêver plus d’un.

Notre petit bout de bonne femme aspire en outre à devenir écrivain. Elle consigne ainsi ses projets et ses enquêtes dans un carnet offert par sa mère. Elle fréquente également sa voisine, Annabelle Desjardins, une romancière d’un certain âge, qui a animé un atelier d’écriture à l’école.  C’est d’ailleurs sur les conseils avisés de cette dernière qu’elle se plait à observer ses semblables, à leur imaginer des vies ou à mener des enquêtes. La vie est en effet une source d’inspiration inépuisable.

 

« Alors il était une fois…ben moi, Cerise ! »

 

Toujours à l’affût, elle jette ainsi sa curiosité et son dévolu sur un vieil homme fort coloré et bien étrange qui se promène en forêt avec de gros pots de peinture. Elle n’aura de cesse de percer ce mystère…

La présentation dynamique de cet album est un vrai régal. Les auteurs mêlent les écritures manuscrites, les indices récoltés, les photos et les articles de journaux à des planches de BD aux tons tous doux. Ils nous plongent ainsi dans nos souvenirs d’enfance tout comme ils peuvent inviter les plus jeunes à se montrer créatifs à leur tour. L’intrigue, qui cède la place de temps à autre à des conseils d’écriture ou à des recettes pour mener à bien une enquête, porte également de belles valeurs comme la ténacité ou la solidarité. Le scénario, particulièrement généreux, nous offre aussi la découverte d’un magnifique mystère que l’on aimerait voir sortir des livres. On aime également les liens qui se tissent entre les plus jeunes et ce vieil homme, cette solitude enfin brisée.

« Tu m ‘as rendu vivant à nouveau en chassant la tristesse. »

Je suis impatiente de lire le tome 2…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s