discussion Mon moi après mois, My March, en mode cocooning


Sur une idée de Moka, du blog Au milieu des livres

Ouvrir le mois en bord de plage sous un soleil ardent, à l’ombre des chansons cultes de Balavoine/

IMG_3258

Découvrir le quad à l’occasion d’une chouette balade en forêt/ ne pas revenir trop boueuse/ Admirer cet endroit où la terre se pare de 23 couleurs/ Echanger quelques regards magiques avec des biches/  Déambuler longuement dans Port-Louis, tôt le matin lorsque les rues ne sont pas encore bondées et savourer cette ambiance particulière/ Mettre mes pas dans ceux d’Ananda Devi Rue de la poudrière/ Avoir l’impression d’y croiser ses personnages/ Déguster des roties (sorte de crêpes) à la mode de Dubaï, onctueuses, délicieuses/ Eprouver un vrai ravissement en croisant les pélerins de Maha Shivatree/ Voir les vacances défiler et se dire qu’il faut rouvrir les cahiers et rallumer les ordinateurs/ Mener une lutte sans merci contre les moustiques/ Du rarement vécu !/ Retrouver les collègues avec joie/ Les élèves aussi/ Participer avec aux à une journée sur les droits des femmes, un beau moment de partage avec des écoles mauriciennes et Shirin Cziffra, avocate de formation, ancien ambassadeur et ancienne ministre des droits de la femme (entre autres fonctions)/ Courir à une conférence de Tahar Ben Jelloun et éprouver une intense déception… et encore je manie l’euphémisme/ Avoir confirmation que je serai Mauricienne une année de plus/ Me réjouir terriblement / Comprendre combien il sera douloureux de repartir/ Passer un chouette moment entre filles pour fêter le mariage d’une amie/ Partager des bulles girly/ Acheter de la peinture rouge pour relooker des étagères/ Eprouver une envie inouïe de bricolage alors que je ne sais quasiment rien faire de mes dix doigts/ tanpis, besoin, désir d’essayer/

IMG_0031

En peindre une autre en  bleu/  Finir par refaire complétement le salon/ Déplacer les meubles/ M’en séparer/ En trouver d’autres/ Transformer un bureau sans connexion en chambre de lecture et d’écriture/

IMG_0109

Fêter le printemps des poètes/ Dévorer un album sublime sur les Manouches/ Me jeter sur le dernier Lemaître mais être un tantinet déçue par une fin un peu précipitée/ Me lancer dans la préparation de la seconde journée dédiée à la littérature et à la culture mauriciennes/ Remettre le tapis de marche à plus tard, hélas/ Me maudire et blâmer mes vélléités/ Me promettre qu’avril sera le mois du renouveau personnel et du réveil musculaire/ On peut toujours rêver/ Sauver un chaton en perdition/ Arbitrer les matchs avec entre cette pauvre âme et Mali, notre chatte guerrière monstrueusement exclusive/ Terminer le mois par une soirée dédiée à la poésie de Vinod Rughoonundun, un auteur à découvrir absolument/ M’éclater avec les chansons de Zaza Fournier, une découverte tellement bonne pour le moral…

 

4 commentaires

  1. Oh zut pour la déception à la conférence de Tahar Ben Jelloul… Du coup, je suis déçue aussi…
    Par ailleurs, j’espère que le chaton perdu a trouvé sa place et que Mali l’a accepté !
    C’est un plaisir de lire ton mois plein de couleurs et de beauté.
    Bises de Capp

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s