discussion « Alvin, T 1 l’héritage d’Abélard », Dillies et Hautière, Dargaud


alvin1

Séduite par de nombreux billets je me suis enfin lancée dans la découverte de l’Héritage d’Abélard, le tome 1 du diptyque « Alvin », signé par Renaud Dillies et Régis Hautière. Je ne suis généralement pas fan des albums jeunesse mettant en scène des animaux mais je dois avouer que j’ai pris un immense plaisir à cette lecture qui peut se savourer à plusieurs niveaux et à tout âge.
Le récit s’ouvre à New York sur le quotidien de Gaston, un ours un peu bourru, qui mène une vie relativement tranquille entre les chantiers sur lesquels il travaille, ses discussions avec son ami Pavlo, futur papa qui développe un soudain sens des responsabilités, et ses soirées au George’s friends’ café en compagnie de Purity, une prostituée bien sympathique. Le reste du temps il déplore la perte de son grand ami Abélard, dont il conserve l’héritage, un étrange chapeau, comme une relique.
Libre comme l’air, il ne s’occupe que de lui-même et voit sa vie subitement bouleversée lorsqu’il promet de s’occuper d’Alvin, le gosse un tantinet rebelle et pénible de Purity. Il imagine cette situation transitoire mais se débarrasser de ce fardeau s’avère nettement plus compliqué qu’il ne le pensait.

alvin2

Le scénario de Régis Hautière mêle ainsi une fantaisie très plaisante, notamment dans le périple du duo, à une tendresse progressive. J’ai bien aimé ce cheminement de Gaston vers un semblant de paternité et ce lien qui s’installe entre ces deux êtres que tout opposait. Le dessin de Renaud Dillies, doux et tout en rondeur, souligne à merveille cet aspect de la narration. Tous deux font preuve d’une sympathique inventivité dans le découpage des cases et les jeux avec certaines expressions comme le fil du temps qui passe, l’allégorie du temps qui s’écoule.
La dernière page tournée, on en redemande! A bientôt donc pour le tome 2.

Lecture effectuée dans le cadre de la-bd-de-la-semaine hébergée cette semaine chez Yaneck du blog Les chroniques de l’invisible

12 commentaires

  1. J’ai adoré Abélard, peut-être mon number ONE, donc j’attends beaucoup de ces deux tomes . Je suis sûre d’être transportée à nouveau. Reste à mettre la main dessus maintenant.

    J'aime

    • Je vais aller à rebours et rencontrer Abélard après le tome 2 d’Alvin. Tout le monde semble penser qu’Abémard est encore meilleur… je resterai possiblement sur un enchantement!

      J'aime

  2. Voila qui me donne bien envie, je ne connais pas du tout et tente de découvrir les divers horizons de al BD … Je m’en vais donc découvrir Abélard de plus près!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s