discussion « L’Ecume des jours », adaptat° BD de J-D Morvan et Marion Mousse


cume

« L’Ecume des jours » , adaptation BD signée de Jean-David Morvan et Marion Mousse, publiée en 2012 chez Delcourt.

VianBD

 

Pour cette adaptation les auteurs font le choix du noir et blanc qui sied assez bien à l’univers de Vian et à l’époque. Tandis que Chick savoure un instant à la terrasse d’un café, son ami Colin se fait beau et discute du menu avec Nicolas son nouveau cuisinier. Des planches entières sont ainsi consacrées à la recette de l’anguille en croûte, de l’andouillon des îles au porto musqué, le thé brun (un gâteau) si le cœur vous en dit. On pénètre alors dans l’univers déjanté du romancier. Vous pourrez de la même façon vous exercer au biglemoi dont les pas et mouvements sont détaillés. Le pianocktail est particulièrement bien rendu. L’album respecte le texte de Vian, son esprit aussi, et met en œuvre un Colin fort dandy, doté de Nicolas, le cuisinier philosophe. Tous deux mettent les petits plats dans les grands pour recevoir Chick nouvellement amoureux d’Alise, mais encore plus amoureux de Jean-Sol Partre, ce double parodique d’un auteur bien connu. Chloé entre dans la danse aussi, fraîche, entreprenante et court vêtue, sur un air de Duke Ellington. Voilà notre Colin comblé. On s’aime, on se marie, on part en voyage de noces et on a tout pour être heureux, d’autant plus que le coffre regorge de doublezons. Puis soudain les couleurs s’inversent et l’histoire d’amour sombre dans la tragédie, entre maladie et passion envahissantes, même si Vian ne se départ jamais de sa fantaisie ni de sa poésie. Les quatre jeunes gens glissent tous sur une pente mortifère sous l’œil inquiet de petites souris qui les accompagnent dans leurs douleurs à la manière d’un chœur renouvelé.

VianBD2

Les bulles dynamisent incroyablement le texte de Vian et en décuple la fantaisie et la saveur. Les dialogues extrêmement vifs confèrent toute sa portée au ton volontiers irrévérencieux et critique du roman. Le dessin de Marion Mousse, quelquefois un peu chargé, rend un bel hommage à l’univers incroyablement foisonnant de l’œuvre originelle.

VianBD3

Le tout est assez réjouissant et n’aurait pas déplu, me semble-t-il, à notre romancier-poète-musicien-de-jazz.

VianBD1

 

2 commentaires

  1. J’adore le roman de Boris Vian, et j’ai bien envie de découvrir cette BD, même si j’avoue que j’ai un peu peur d’être déçue et de ne pas retrouver l’univers du livre…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s