discussion « Les promesses » d’Amanda Sthers, Grasset, 2015


Une déception!
Je me suis lancée dans cette lecture suite à un billet élogieux de Leil du blog Bricabook, mais je ne suis pas du tout rentrée dans le roman.

 

Le récit s’ouvre sur un incipit déroutant, les pensées d’Alexandre, alias Sandro, qui imagine les obsèques d’une femme aimée. Il se souvient aussi du temps de l’enfance, des vacances en Toscane, de Sandra qui n’était même pas jolie mais pour laquelle il était prêt à tout.
« Les femmes ont toujours eu pour moi un goût d’empêchement délicieux. »
Petit fils de Giuseppe Brastini d’Alba, alias Nonno, un être ô combien autoritaire et sectaire qui n’accepte pas sa bru, française sans le sou, il grandit tiraillé entre la France et l’Italie
« L’italien, c’était ma langue avec papa, c’était notre lien, je veillais jalousement à ce que ma mère ne s’en empare pas. »
Jusque là, l’idée est sympathique, même si la narration mêle étrangement les temps. Le narrateur se souvient, anticipe, conjecture. C’est un fratras de souvenirs, la petite enfance, l’adolescence, les amis de toujours, Jacques et louis, « la seule chose » qu’il peut « conjuguer à tous les temps », les femmes, le rituel des diners du mardi, les espoirs déçus, les blessures, les douleurs. Il détisse les fils de son existence, ou plutôt de sa non-existence puisque cet être qui conjugue les verbes au passé, au futur, ou mieux au conditionnel, est incapable de se penser et d’agir au présent. Marqué peut-être par une enfance castratrice, il passe systématiquement à côté de ses aspirations.
L’idée en soi n’est pas inintéressante mais son traitement m’a laissée sur le chemin. Cette lecture m’a exaspérée sans que je puisse vraiment mettre des mots sur ce sentiment. L’éclatement de la narration peut-être…L’écriture un peu… Le laisser-aller à une certaine « tendance »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s