discussion Carnet de voyage: périple au Maroc


Voilà longtemps qu’il me tient à cœur de partager avec vous mon carnet de voyage au Maroc.
J’espérais ce voyage de longue date, et ce fut un plaisir d’y accompagner ma mère. C’était pour nous comme un pèlerinage au pays de son enfance.
Nous avons pris un vol Easy Jet, une compagnie que je vous recommande. Je fus agréablement surprise par la qualité des prestations, y compris le prix du pack café/muffin!
Nous avons initialement passé deux jours à Marrakech, une ville superbe mais hélas fort dénaturée par le tourisme. Si la visite de la Médina nous a enchantées malgré tout, je dois dire que nous avons rapidement fui la grande place et ses attrape-nigauds. Le badaud est littéralement harcelé et invectivé dès qu’il refuse de rentrer dans la énième boutique de babouches. La ville mérite bien son surnom « d’Arnakech ».

IMG_0187

Nous avons forcément fait le tour des incontournables, c’était aussi le but, mais nous avons aussi discuté des heures avec Ahmed, notre guide, titulaire d’une maîtrise sur Madame Bovary.

IMG_0167

IMG_0520

IMG_0565

Il nous a semblé bon de prendre la route pour Fès et de serpenter longuement à travers le Moyen Atlas. Capitale culturelle et intellectuelle du pays, Fès est une ville accueillante où il fait bon flâner. Nous n’avons pas échappé à une nouvelle visite de Médina et il fut compliqué de tenir tête aux différents boutiquiers soucieux de nous fourguer à prix d’or toutes sortes de productions artisanales. La médersa nous a ravies, tout comme le palais et les différents mausolées. L’un de mes meilleurs souvenirs restera le thé à la menthe que nous pouvions siroter en terrasse en toute tranquillité, enfin.

La suite du circuit nous a conduit à Rabat, ville quasi morte durant notre passage, Ramadan oblige. Pas de médina cette fois, mais la tour Hassan, l’impressionnant mausolée Mohammed V. Le point fort de cette escale fut sans conteste les Oudeyas, cette ville dans la ville, une kasbah toute de blanc et de bleu construite au XVII° par les Almohades. Les petites ruelles, les jardins et la vue plongeante sur le port valent vraiment le détour. Hélas, encore une fois, le promeneur est souvent pris pour un imbécile, ou une vache à lait. Il faut vraiment rester ferme et refuser guide, tatouage au henné et j’en passe! Tout cela tient du racket ! Je le saurai pour la prochaine fois.
Avant de vous donner un aperçu de la ville, un cliché de l’une des nombreuses cigognes en villégiature au Maroc!
IMG_1371

Notre objectif suivant était de retrouver la maison familiale à Meknès. Auparavant, une visite s’imposait à Volubilis. Il était tôt le matin et j’étais quasiment seule au milieu du site. Un vrai régal! Et quelle vue!

Ci dessous Volubilis, dans toute sa majesté!

J’ai particulièrement apprécié ensuite la visite de Moulay Idriss, un Maroc qui me semble plus authentique. A noter que Moulay Idriss, aussi appelée la petite Mecque, est un haut lieu de pélerinage.


Après les grosses chaleurs de Meknès (49°), l’air de l’Atlantique nous a fait du bien. El Jadida nous a permis de nous refaire une petite santé avant la pause salvatrice d’Essaouira.

Un aperçu d’El Jadida (ex Mogador) et de sa citerne portugaise;

Un aperçu d’Essaouira, une ville ventilée, ouverte et très agréable!

Mais allons plus loin…Quelles sont mes impressions?
Le maroc est un pays assez moderne qui mise beaucoup sur le tourisme au risque de dénaturer sérieusement ses côtes. J’ai été saisie par le nombre de constructions massives en cours. D’après les panneaux et autres articles que j’ai pu lire, le gouvernement mise sur un tourisme de masse. L’erreur est peut-être d’imaginer que l’occidental est forcément une banque ambulante.
Nos discussions avec la population, et nos observations font apparaitre que les ingéalités sociales sont énormes, ce qui explique aussi cet acharnement permanent.
C’est par ailleurs un pays magnifique aux mille couleurs et aux paysages contrastés, mais il est sans doute plus profitable de le visiter de l’intérieur et de sortir des sentiers battus. Cette remarque est évidemment valable pour toutes les destinations,me direz-vous…
Côté gastronomie, ce fut un peu une déception, hormis le thé et ces succulents jus d’orange frais. Nuançons puisque notre séjour a coincidé avec le Ramadan. L’accueil dans les hôtels est juste courtois, ce qui surprend après l’Asie.

7 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s