discussion « Alfred », Come Prima, Delcourt Mirages, 2015


Alfed1
Fabio Foscarini a quitté l’Italie il y a bien longtemps, du temps qu’elle était encore aux prises avec le Duce et les chemises noires. En rupture de ban et de famille, il traîne sa vie sur les rings de boxe français.
Giovanni, son frère, le surprend muni d’une urne un de ces soirs de juillet 1958 pour lui apprendre la mort de leur père. C’est là le seul stratagème qu’il a imaginé pour le ramener dans le giron familial.
Fabio l’envoie paître avant de se raviser. Son existence ici se complique, entre une compagne envahissante qui voudrait le faire bosser dans un garage et ses dettes. La perspective d’un héritage et d’une certaine tranquillité achève de l’infléchir.
Le voilà donc parti pour une road story à bord d’une vieille fiat 500. Mais le chemin est bien long pour ces deux frères qui ont appris à se détester. Un lourd silence pèse souvent, rythmant les souvenirs, les disputes, les bagarres et les péripéties.Le scénario est assez inventif de ce point de vue là. Le voyage est loin d’être de tout repos. Certaines sont cocasses, d’autres plus émouvantes, mais le récit n’échappe pas, hélas, à la lourdeur. L’ensemble manque de lien. Heureusement, l’analyse des relations entretenues par la fratrie, véritable réincarnation de Romulus et Rémus, reste touchante.
Je fus encore moins séduite par le dessin, très inégal. L’album est scandé par des planches jaunes, bleues et pourpres, autant d’images obsédantes et récurrentes qui minent Fabio et qui évoluent au cours du trajet. L’idée est originale, conceptuelle, mais son traitement ne m’a pas pleinement convaincue. Pour le reste, les paysages sont assez chouettes mais je n’aime pas du tout les traits des personnages.
Alfred3

Plus que le voyage, qui, n’est qu’un prétexte au huis-clos de ces frères, ce qui est en jeu reste la question de la famille, de ses secrets, du poids du passé et des erreurs qu’on voudrait pouvoir réparer.

Lecture effectuée dans le cadre de la la-bd-de-la-semaine hébergée chez Stéphie cette semaine.
Découvrez donc tous les liens sur le blog Mille et une frasques.

22 commentaires

  1. Je apprécié cet album davantage que toi mais je suis d’accord pour les dessins. Le traitement des pages au graphisme très différent ne convient pas tout à fait. Je n’ai pas trouvé ces pages particulièrement jolies non plus.

    J'aime

    • J’ai tout de même trouvé le lien entre les frères touchants. Le dessin surtout m’a laissé froide, et je n’ai pas trop adhéré au côté trop rocambolesque du scénario.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s