« Le duel », Arnaldur Indridason, Edit° Métailier, 2011


 

Je me réjouissais de retrouver Indridason mais cette lecture fut une petite déception.

Indridason nous plonge au cœur de l’été 1972, peu avant les jeux olympiques de Munich. Les Américains luttent au Vietnam, certains athlètes ignorent encore qu’ils vont bientôt périr et la guerre froide reste un sujet d’inquiétude. L’Islande aspire par ailleurs à une extension de ses eaux territoriales au risque d’un conflit avec les Anglais. Le romancier remonte par ailleurs le temps, puisque notre cher Erlandur s’occupe à peine de la circulation.

La narration s’ouvre brutalement sur la découverte du cadavre du jeune Ragnar, un gars un peu simplet, par un ouvreur dans un cinéma. La victime est un habitué, un cinéphile qui opte généralement pour les séances en fin d’après midi. Il s’entoure d’un ensemble de rites: l’achat du popcorn et du soda qu’il devra avoir achevés avant le début du film, le choix d’un fauteuil précis en fonction du cinéma…. il enregistre aussi clandestinement les bandes son qui le fascinent.

Ce crime à l’arme blanche tombe vraiment mal dans le contexte des rencontres internationales d’échecs et du duel à venir entre Bobby Fisher et Boris Spassky. Voila qui ne va pas redorer le blason de l’Islande. C’est Marion Briem qui se voit chargée de l’enquête, flanquée d’Albert, une sorte de néo beatnik qu’elle a bien du mal à apprécier. La question est donc de savoir qui a bien pu en vouloir à ce point à ce brave innocent.

L’intrigue tient la route mais le rythme du récit est extrêmement lent et entrecoupé des souvenirs d’enfance de Marion sans que l’on perçoive précisément le lien que ces analepses entretiennent avec le fil principal. Certes, il s’agit pour Indridason de doter ses personnages d’une profondeur psychologique presque inédite dans le polar, mais il ne parvient pas ici à dépasser une certaine artificialité.

7 commentaires

  1. Moi aussi, je le lirai… et de retrouver Marion me plaît bien. J’espère qu’il y a des passages sur sa famille. Elle a des enfants sympas.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s