« Entre mes mains le bonheur se faufile », Agnès Martin-Lugand, Lafon, 2014


lug

Entre mes mains le bonheur se faufile
En ces temps difficiles et hivernaux (et oui, nous entrons dans l’hiver austral), j’avais besoin d’une lecture légère et facile, d’un de ces feel good books qui vous réconcilient avec la vie et l’humanité.
Au hasard de mes flâneries chez mon libraire, je suis tombée sur ce petit roman d’Agnès Martin-Lugand, « Entre mes mains le bonheur se faufilait », dont je vous conseille la lecture, surtout si comme moi, vous aimez les histoires d’amour a priori mal parties et ces femmes qui sortent de leur cocon pour s’émanciper enfin.
Iris, trentenaire, mène la vie étriquée d’une bourgeoise de province. Mariée à un médecin hospitalier, elle s’efforce de jouer le rôle de l’épouse parfaite tandis qu’elle s’ennuie dans sa vie professionnelle. C’est dans son grenier, devant des étoffes et sa machine à coudre, qu’elle compense cette existence maussade et qu’elle s’aveugle sur son mariage qui se délite.
Tout bascule au hasard d’un repas de famille dominical lorsqu’elle apprend comment ses parents ont contrarié sa vocation. La couture n’était pas un métier sérieux et suffisamment reluisant pour une fille de bonne famille…
Agnès Martin-Lugand nous narre alors le récit d’une revanche sur la vie, d’une réconciliation avec ses désirs profonds, malgré les réticences de son entourage. Au fil de ses rencontres avec la mystérieuse Marthe, une riche héritière tout aussi positive que destructrice, ou de Gabriel, le bien nommé, Iris prendra la mesure de ses talents, de ses freins aussi, et aspirera à devenir elle-même.
L’écriture est fluide et sensible à la fois. La narration de cette renaissance est bien menée, les personnages sont bien campés, attachants et intrigants à souhait. Le regard porté sur le monde de la couture et de la mode n’est pas dénué d’intérêt. Le tout se dévore et on en redemande.

3 commentaires

  1. J’ai vu ce livre à la librairie et en effet, j’avais envie d’y regarder de plus près… Ce que tu en dis conforte cette idée !
    Merci du partage !
    Bises de Capp

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s