« Tamarin matin » de Jan Maingard, 2015


« Tamarin matin », de Jan Maingard DSC03422

Plus qu’une BD, « Tamarin matin » tient du guide touristique imagé et du documentaire. Il s’agit pour Jan Maingard de rendre hommage à cet ancien village de pêcheurs de la côte ouest de l’Ile Maurice devenu un haut lieu touristique. Dominée par la Tourelle, ou la Montagne, vestige de caldeira (volcan), la commune, à laquelle on accède par un pont métallique, offre des paysages contrastés: marais salants, les montagnes remparts, les rivières et le bord de mer.
Dès la première page il suffit de suivre le guide qui présente à deux touristes leur programme de la journée. Leurs péripéties sont l’occasion de leçons de choses. On découvre la faune et la flore locales: les pailles-en-queue, les courlis, les tenrecs ou « ti vitesse », sorte de hérissons, les flamboyants et j’en passe. La dimension didactique est à son comble lorsque le petit groupe visite les salines. Le lecteur sera incollable sur la récolte de la fleur de sel!!! On peut alors « casser une pause », histoire de savourer le gato patatt de chez Mardaï, d’observer les saulniers (généralement des femmes) ou encore les lavandières ou dhobis.

DSC03425
Toutefois, au-delà de cette imagerie exotique et d’une vision carte postale évidente, Jan Maingard aborde discrètement d’autres facettes de l’endroit. La rencontre avec la bande des caleçons roses permet d’évoquer les querelles de clochers qui opposent les surfeurs d’ici et d’ailleurs, tandis que le contraste entre les vignettes consacrées à la rive gauche (le village) et celles qui représentent la rive gauche (en mode classe touristes fortunés) pointe du doigt des disparités criantes que les couleurs n’effacent pas forcément. C’est cela aussi Maurice!!!
Si j’ai beaucoup aimé les couleurs et le graphisme, je dois avouer que la dimension didactique et « publicitaire » m’a semblé un peu lourde. L’album reste cependant un souvenir sympa à ranger dans sa valise.
DSC03426

6 commentaires

      • Quelle*
        N’y a-t-il pas moyen de connaître le nom de l’éditeur le plus vite possible, svp? Car je ne trouve aucune information en ligne, et j’en ai besoin avant le 29 décembre. J’utilise ce livre dans un travail universitaire, et il me manque sa référence. Il me faut soumettre le travail le 29 décembre. Navrée pour cet inconvénient, mais ce serait super si vous pouviez m’aider !

        J'aime

  1. Je suis désolée, d’ordinaire je l’indique dans mes billets et là j’ai manifestement oublié. J’ai cherché sur internet en vain. La BD est à Maurice et je suis actuallement à Hoi An au Vietnam, désolée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s