« La BD des copines/ Opération ventre plat », Mainguy et Grisseaux, Vents d’Ouest, 2003


« La BD des copines: Opération ventre plat ».
bddescopinescouv02
Aujourd’hui il sera question d’une BD futile, une de ces BD de filles qui permettent de se sentir moins seule dans le délire je-me-sens-moche-vieille-et-ramollie.
Signée de Mainguy et Grisseaux et publiée chez Vents d’Ouest en 2003, elle relate les aventures de 3 copines: Jennifer, Sophie et Pascale, emblématiques de 3 décennies différentes.
Jennifer n’a pas encore quitté le nid familial. Du haut de ses 20 ans, elle poursuit des études de vétérinaire mais aussi le grand amour. En attendant, elle multiplie les conquêtes et s’évertue à entretenir un ventre encore plat, histoire d’être parfaitement à son avantage au cas où elle croiserait le prince charmant. Le prince, Sophie l’a déjà rencontré en la personne de Vincent. Il s’agit désormais de veiller à ce qu’il ne s’empâte pas, tandis qu’enceinte, elle cultive l’art du ventre rond. Trente ans riment souvent avec premiers bourrelets et vergetures si on relâche sa vigilance. Ce n’est donc pas cette grossesse qui la tient éloignée des salles de gym. Les réalités sont plus délicates pour Pascale, la quadragénaire de service. Elle en est à l’étape famille recomposée et les efforts pour conserver, voire retrouver, un ventre digne de ce nom ne sont plus du tout les mêmes. Et s’il n’y avait que le ventre, l’existence serait presque un long fleuve tranquille. Il faut aussi composer avec les premières rides, la poitrine qui s’affaisse et l’œil fort peu complaisant d’Audrey, une ado impitoyable qui ne mâche pas ses mots. Elle en viendrait presqu’à envier les nausées de Sophie!
Bref, une vie de femme, c’est vraiment du sport. Tant les ado que les hommes qui partagent nos vies sont loin d’imaginer combien notre féminité constitue un vrai parcours du combattant. Ont-ils conscience des risques encourus comme l’hypercompression dans un jean taille 34? Que savent-ils des courbatures qui vous condamnent à faire tapisserie sur un canapé en soirée? La plaie, sans doute, c’est le petit ami nutritionniste! Alors rien d’étonnant à ce que l’on se lance dans la pratique de la déco-sport ni que l’on compense son régime par l’art du cosmétique-food pour conserver le moral.
Rien de bien révolutionnaire dans le scénario certes malgré quelques gags et chutes sympathiques. Le graphisme est assez typique du genre aussi, caricatural à souhait. On passe malgré tout un moment assez plaisant…On peut même piquer quelques idées susceptibles de rebooster notre ego.

Un commentaire

  1. bon ça ne me concerne pas et je ne pense pas que je irais cette bd …en plus c’est quand meme très cliché et j’aime pas ça ..ou alors suis-je une extra terrestre car vraiment loin de ces préoccupations ‘futiles’ ou ‘steriles’ ….
    mais merci de ton article et de nous faire partager tes coups de coeur 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s