discussion « Divergente » de Neil Burger, 2014


« Divergente » de Neil Burger, 2014 divergente

Ce long métrage est le premier volet de l’adaptation cinématographique des romans éponymes de Veronica Roth.

Les premières images nous offrent le panorama d’une ville aux allures contrastées, entre ruines et modernisme. La superbe photographie de Alwin H. Kuchler place d’emblée le spectateur dans cette ambiance d’après guerre où la vie tente de se reconstruire.
Alors qu’on raconte que le reste du monde est entièrement détruit, les rescapés, répartis en 5 groupes, s’organisent. Les érudits se voient chargés du savoir, les fraternels vouent leur existence à des cultures plus maraichères, les sincères s’adonnent à la vérité, les audacieux s’illustrent dans les rangs de la police ou dans les affaires militaires tandis que les altruistes oublient leur ego au profit des autres. Restent quelques « sans faction », ceux qui n’ont pas encore trouvé leur place . On pourrait voir dans cette répartition sociale une réinventions des vieux ordres médiévaux censés régir une vie harmonieuse. Mais il ne faut sans doute pas se fier aux apparences!
Béatrice est née altruiste, comme d’autres pourraient naître érudits ou fraternels. Cet inné n’est pas figé, l’acquis peut générer d’autres choix. Ceci explique pourquoi chaque jeune doit passer un test afin de déterminer qui il est finalement. « L’avenir appartient à ceux qui savent quel est leur rôle ». Il dévoilera ensuite son choix, publiquement, lors d’une cérémonie. Aucun changement ne sera plus possible, il s’agira même de faire totalement abstraction de ses origines.
« La faction avant les liens du sang ».
Lorsque Béâtrice se soumet au test elle est alors confrontée à un diagnostic problématique. Le verdict est clair, elle est divergente, ce qui implique qu’elle ne partage pas les vues ni les peurs de ses compatriotes. Comment pourra-t-elle gérer ce non-conformisme subi qui la désigne comme une menace, comme un être à abattre? Sa divergence échappera-t-elle à la sagacité des érudits, et notamment de Jeanine Matthews interprétée par Kate Winslet? Parviendra-t-elle à la dissimuler au groupe des audacieux auquel elle a choisi d’appartenir?
Son avenir semble d’autant plus compromis que ses origines altruistes la rendent suspecte dans un contexte politique houleux. Les érudits sont en effet bien décidés à éradiquer les altruistes.
Devenue Trice, elle doit d’abord parvenir à gagner son rang chez les audacieux en réussissant à surmonter les multiples épreuves réservées aux novices. Elle doit aussi conjuguer avec la haine et la méfiance d’Eric, un instructeur suspicieux, et l’attirance et la perspicacité de Quatre, le second entraineur. La voilà donc aux prises avec le Bien et le Mal, mais aussi avec la nécessité impérieuse de ne pas se retrouver « sans faction ».
La SF n’est absolument pas mon univers et pourtant je me suis laissée happer par le film. Les effets spéciaux d’ Yves Debono sont bien dosés. Les cascades signées de Garrett Warren et Colin Follenweider contribuent au suspense sans perdre toute crédibilité. Quant aux combats réglés par J.J Perry, ils relèvent de la chorégraphie et contribuent intelligemment au rythme du film. L’e scénario, bien ficelé, peut aussi se lire comme une réflexion philosophique ou sociologique. Le casting est en outre fort plaisant. Shailene Woodley apporte beaucoup de profondeur au personnage de Trice, tout comme Ashley Judd qui incarne sa mère. Jai Courtney donne toute sa mesure à la vilénie d’Eric tandis que Théo James crève l’écran. Chacune de ses apparitions nous fait amèrement regretter nos 20 ans!

6 commentaires

  1. Comme toi j’ai été agréablement surprise par cette adaptation, même si j’ai regretté les changements opérés à la fin… Certains éléments ont été édulcorés (l’agression de Tris par ses « amis », Al en particulier)… Je regarderai les opus suivants avec plaisir.
    Belle journée à toi, sabine!

    J'aime

  2. Moi j’ai été plutôt déçue par rapport au roman … pour les mêmes raisons que vous, et pour le traitement du personnage d’Eric en particulier, dont les interventions sont capitales dans le livre, et que j’ai trouvé inexistant dans le long métrage …. Mais une mention spéciale tout de même pour les deux acteurs principaux que j’ai trouvé très bons .

    J'aime

  3. Je n’ai pas lu les livres mais j’ai vu récemment ce premier film. J’ai trouvé le tout assez divertissant et j’ai beaucoup aimé les personnages de Trice et d’Eric; mais j’ai trouvé le tout quand même un peu léger. Je crois, dans le genre, avoir préféré Hunger Games. Peut-être que les romans sont plus approfondis? A tenter.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s