« Et il me parla de cerisiers, de poussières et d’une montagne… », Antoine Paje


etilmeparlaAlors qu’il s’apprête à assumer un important rendez-vous avec des investisseurs à San Francisco, Paul Lamarche, presque trentenaire, a la certitude qu’il a sa vie bien en main. Son seul souci, c’est de la réussir…ce qui revient à gagner beaucoup d’argent, acheter une voiture, un appartement et esquiver les engagements amoureux. Son ami Nicolas, dermatologue de son état, partage globalement ses conceptions. Parce qu’ils s’ennuient dans des jobs qu’ils n’ont pas vraiment choisis, ils envisagent de monter une affaire de tourisme médical pour personnes peu argentées. Il ne s’agit pas non plus d’accomplir une mission humanitaire, loin de là.
Ce que Paul ignore encore, c’est qu’il s’aveugle et qu’il est totalement soumis, comme nombre d’entre nous, à ses peurs intérieures qui sont autant de verrous l’empêchant de se réaliser pleinement.
« La peur est en toi, c’est toi qui la sécrètes ».
Des rencontres inattendues, parfois improbables vont alors constituer comme autant de petits graviers sur son chemin de vie.
A travers le récit de ce cheminement personnel de Paul, Antoine Paje nous entretient de nos peurs qui nous empêchent d’oser, d’y croire, de nous imposer, d’aller au bout de nous-mêmes. L’idée est séduisante, mais la narration est un peu hâtive et non aboutie. Les références incessantes à Star Wars finissent par lasser. L’écriture est fluide mais les dialogues ont quelque chose d’artificiel, sans doute parce que l’auteur décline son propos avec trop d’insistance, comme s’il craignait que le lecteur n’accomplisse pas sa part du chemin.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s