discussion « L’ordre de Cicéron, T 1, Le procès », Malka et Gillon


« L’ordre de Cicéron, T 1 Le procès », Malka et Gillon, Glénat, 2004 Le_Proces_L_ordre_de_Ciceron_tome_1
Quadrilogie.
Le début de ce premier opus captivant coïncide avec l’ouverture à New York d’une séance du conseil d’administration de l’énorme cabinet d’avocats Steiner-Mac Rae, le 6 juin 2002. Le groupe ne compte pas moins de 2800 avocats et 2597 collaborateurs. C’est l’un des cabinets les plus puissants de la planète, même si les dernières acquisitions ont affaibli leurs liquidités. Nathan Steiner n’aspire qu’à s’offrir la SCP de Veyrac Richemont sise à Paris. Cette acquisition a manifestement des relents de vengeance. C’est un duel avec son cousin Benjamin que Nathan engage ainsi. Ce conflit familial remonte à des décennies…Une analepse nous replonge alors dans l’ambiance parisienne de 1938 marquée, comme le reste de l’Europe, par la montée de l’antisémitisme.
Nous découvrons le grand oncle de Nathan, Nicolas de Veyrac et sa sœur Emilie alors très liés avec Raphael Steiner. Ces 3 inséparables fraichement diplômés de la fac de droit savourent leur jeunesse et ce succès qui va pourtant les diviser.
Raphael se voit en effet confié l’affaire Kassilé par son père. Il doit assurer la défense de ce jeune africain accusé du meurtre de ses patrons tandis que Nicolas va représenter la partie adverse… « une affaire délicate sans témoin, sans arme du crime, sans mobile ». Rien de tel pour attiser l’esprit de compétition qui les a toujours animés, surtout lorsque les pères s’en mêlent et que les medias s’empare du procès. L’un acquiert succès, célébrité et reconnaissance paternelle, l’autre connaît la déchéance et va bien vite se réjouir de l’application des lois antisémites au grand désespoir d’Emilie, amoureuse de Raphael. Ce procès scelle donc le destin de ces deux familles pour des générations et les dommages collatéraux sont considérables…
Le dessin de Gillon est plaisant et fort dynamique mais j’ai surtout apprécié le scénario. Le rythme est soutenu et l’intrigue bien menée. Malka mêle adroitement sentiments et milieu des affaires. Le traitement de l’antisémitisme est intéressant, tout comme l’approche psychologique des personnages. J’ai hâte de découvrir la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s