discussion « Hiroshima, deux cerisiers et un poisson lune » de Serres et Zau


« Hiroshima, deux cerisiers et un poisson lune », texte d’Alain Serres et illustrations de Zau, Editions Rue du monde, collection Histoire d’Histoire, 2005 hiroshima

Le principe de la collection est toujours le même: associer un conte d’aujourd’hui à des documents d’époque pour interroger l’histoire du monde.
Album jeunesse conseillé à partir de 9 ans.

Yoko, une fillette japonaise, dont le prénom signifie « la lumière du ciel », s’apprête à rendre sa visite annuelle à sa vieille tante Tsukiyo, « une femme qui n’a jamais eu ni mari ni enfant. Ni chance ». Elle s’y rend un peu à reculons parce que la vieille femme l’effraie un peu.
Tsukiyo l’attend à l’ombre d’un grand ginkgo et, comme à l’accoutumée, leur rencontre est marquée par des rituels et une certaine cérémonie. Elles entament donc une promenade à travers le parc, chacune cultivant ses non-dits. Mais une question taraude Yoko: pourquoi le nom d’Hiroshima effraie-t-il à ce point sa correspondante américaine? Que s’est-il donc passé de si horrible le 6 août 1945?
Yoko le sait en partie bien sûr, mais elle a un besoin impérieux de l’entendre « pour de vrai » de la bouche de sa tante, qui est une Hibakusha, comme en témoignent les stigmates de sa main. On nomme ainsi les rescapés irradiés qui connurent la double peine du rejet et de la marginalisation.
Mais Tsukiyo, qui avait 10 ans à l’époque, peine à raconter, à narrer l’indicible… cette étrange bombe baptisée « Little Boy », la boule de feu, la chaleur atomique, les 80000 morts, dont son père et ses frères… Elle préfère le conte étrange qu’elle s’est inventé « pour se protéger de la laideur du monde ».

Les dessins, forts sympathiques, apportent une jolie touche japonisante à l’histoire. Le conte de Serre, qui cherche à s’inscrire dans la tradition de l’apologue asiatique, m’a moins conquise. J’ai apprécié en revanche son humanité et le regard qu’il porte sur cette vieille femme.
Quant au concept de cette collection me ravit toujours autant.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s