discussion « L’embellie » de Audur Ava Olafsdottir, Edit°Zulma, 2010


LaSolutionEsquimauAW« L’embellie » de Audur Ava Olafsdottir, éditions Zulma, 2010

C’est mon amie Ada, qui m’a fait découvrir cette auteure islandaise dans la cadre du swap de Noel organisé par Stéphie du blog Mille et une frasques.
La narratrice est traductrice, relectrice à domicile et elle s’adonne même quelquefois au rewriting. Elle partage plus ou moins sereinement (ou du moins le croit-elle) son temps entre ce job, son mari, un amant et son amie Audur, pianiste et prof de musique, mais aussi mère célibataire de Tumi, un garçonnet de 4 ans, atteint, entre autres handicaps, de surdité.
C’est une femme pressée, jamais dans le présent, toujours tournée vers l’avenir. Pourtant elle ne semble pas avoir de prise réelle sur son existence. Les déboires s’accumulent et c’est la reine des gaffes. La preuve, un nombre incroyable d’animaux finissent sous ses roues, son amant a le mauvais goût de s’attacher et de se montrer possessif, sa mère la saoule…quant à Thorsteinn, son époux au prénom aussi improbable qu’imprononçable, il la quitte en embarquant le matelas ergonomique, après une scène et une conversation absolument désopilantes !!!! Un véritable morceau d’anthologie et de mauvaise foi.
Elle est toujours « à côté de la plaque », comme si elle vivait dans un autre espace-temps, si bien que son époux lui offre « une montre à deux temps » en guise de cadeau de rupture. C’est une montre à deux cadrans, l’un pour avoir du temps libre pour soi, et un autre pour indiquer la même heure que celle des autres « humbles et ennuyeux petits mortels ».
Au fil des 50 premières pages, les événements s’enchaînent ainsi à un rythme trépidant. La séparation et le déménagement ne l’affectent pas plus que cela. Primo, elle ne croit pas trop aux vertus du couple.
« On ne peut pas dire que la vie à deux profite à la création lexicale. »
Secundo, elle ne partageait pas grand chose avec Thorsteinn, la preuve, il est attiré par la banquise et le grand nord, elle aime être pieds nus dans ses chaussures. Il prend des bains bouillants et elle préfère les douches à peine tièdes.
Et puis « l’avantage d’être une femme, c’est de pouvoir contrôler l’imprévisible ». Du moins le pensait-elle, parce qu’en matière d’imprévisible elle va être servie ! Audur lui a ménagé une consultation avec une voyante, sachant pourtant combien elle est retorse à toute idée de destin. Comment croire que sa vie va être ainsi marquée le chiffre 3 ? Comment imaginer qu’elle va gagner à deux reprises à des jeux de hasard, qu’Audur va devoir lui confier Tumi pour plusieurs mois alors qu’elle n’a jamais eu d’enfant et n’envisageait surtout pas d’en avoir ? Comment supposer qu’elle va s’embarquer avec le garçonnet pour une road story à l’autre bout de l’Islande, au pays de son enfance alors qu’elle n’a que deux désirs fondamentaux :
– partir en voyage dans des contrées lointaines (et chaudes)
– se procurer des lentilles de contact pour mieux considérer les hommes dispersés çà et là dans les magasins
L’embellie est ainsi l’histoire d’une métamorphose, d’une mue. La narratrice, du haut de ses 33 ans, renaît à la vie et se découvre enfin, dans ses moindres retranchements, au point qu’elle s’autorise à connaître des sentiments nouveaux et à vivre enfin l’attachement. Le récit est empreint d’un humour « pince sans rire » que j’ai beaucoup aimé, un humour très subtil. L’intrigue tient bien le lecteur qui glisse peu à peu dans la poésie d’Audur Ava Olafsdottir. On chemine aux côtés de ce couple incroyable comme si nous entreprenions aussi ce chemin en nous-mêmes, histoire de renouer avec nos fondamentaux. La relation grandissante entre la jeune femme et Tumi est très touchante. C’est une fort belle leçon sur l’amour et l’attachement.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s